+ - a
Vous êtes ici: Page d'accueil » Actualités » Vie municipale » Une «ville 30» pour la sécurité de tous !
share

Une «ville 30» pour la sécurité de tous !

Saint-Leu est la première ville du Val-d’Oise et l’une des premières d’île-de France à instaurer la règle du 30 km/h

Une décision municipale qui va dans le sens de l’intérêt général car réduire la vitesse dans une ville produit de nombreux effets bénéfiques. C’est en effet plus de sécurité pour les usagers (automobilistes, cyclistes, piétons), moins de pollution et l’assurance d’une meilleure qualité de vie.

La ville à 30 pourquoi ? 

-  La ville 30, c’est plus de sécurité

La réalité statistique est sans appel, la vitesse en ville fait des victimes et des dégâts. 

Car plus la vitesse est élevée :

- plus les voitures mettent du temps à s’arrêter :

  • à 50 km/h, la distance totale d’arrêt* est de 28 mètres,
  • à 30 km/h, celle-ci tombe à 13 mètres.

*Dans les meilleures conditions du temps de réaction et par chaussée sèche (par chaussée mouillée, il faut doubler la distance de freinage).

- moins les automobilistes sont attentifs à ce qui se passe sur les bords de la route, à leur environnement,

- plus leur champ de vision se rétrécie… avec le risque de mettre en danger la vie d’autrui. 

A 50 km/h, il y aurait en effet 9 fois plus de décès de piéton ou de cycliste lors d’une collision avec une voiture qu’à 30 km/h !

Réduire la vitesse à 30 km/h est donc le meilleur moyen pour les plus vulnérables (piétons, cyclistes…) de se déplacer d’une manière plus sécurisée surtout lorsque les chaussées sont très étroites, que les trottoirs ne peuvent pas toujours être élargis, que les voies cyclables nécessaires ne peuvent pas être généralisées… comme c’est le cas à Saint-Leu-la-Forêt.

En sécurisant les déplacements doux, la ville 30 permet à tous de partager tranquillement la route et offre ainsi la possibilité de faire cohabiter tous les modes de déplacement . 

- La ville 30, c’est moins de pollution et une meilleure qualité de vie urbaine 

Il faut savoir que les déplacements motorisés sont les premiers émetteurs de pollution atmosphérique et la 2ème source d’émission de particules ultra fines (après le bâtiment) particulièrement impactant sur la santé notamment sur les voies respiratoires. 

Or, en contribuant à réduire le «risque automobile», la ville 30 favorise, quand il n’y a pas de grandes distances à parcourir, les modes de déplacement alternatifs à la voiture (vélos, trottinettes, marche à pied) préconisés dans notre Agenda 21, avec pour conséquence moins de pollution, dès lors que la limitation de vitesse n’entrave pas la fluidité de la circulation qui, dans le cas contraire, occasionnerait des phases d’accélération néfastes à la qualité de l’air. 

Moins de pollution également car les automobilistes en transit, qui ne font que passer, vont être dissuadés peu à peu d’utiliser les rues en zone 30.

Une ville à 30, c’est donc une ville où l’on respire mieux.

C’est aussi une qualité de vie améliorée car il a moins de bruit et de stress.

 

La ville à 30 comment ?  

Depuis quelques jours, de nouveaux panneaux verts «Ville 30» font leur apparition dans les rues pour informer les Saint-Loupiens de cette nouvelle règlementation. Marquages au sol adaptés, signalétiques identifiables aux entrées de ville, plots, poteaux, barrières et éclairage public adéquat viendront compléter ces aménagements pour rendre visible le partage équilibré de l’espace public et assurer la diversité des besoins de mobilité.

Afin de faire respecter la limitation de vitesse, 8 radars pédagogiques seront également installés et la police municipale chargée d’effectuer des contrôles quotidiens et d’expliquer le dispositif aux contrevenants.

 Attention : Excès de vitesse = contraventions

- Excès de vitesse inférieur 20 km/h : -1 point et 135 euros
- Excès de vitesse égal ou supérieur à 20 km/h et inferieur à 30 km/h : -2 points et 135 euros
- Excès de vitesse égal ou supérieur à 30 km/h et inférieur à 40 km/h : - 3 points et 135 euros
- Excès de vitesse égal ou supérieur à 40 km/h et inferieur à 50 km/h : - 4 points et 135 euros

 

Le saviez-vous ?

- A l’origine de la «Ville 30», nous trouvons le décret du 30 juillet 2008 qui induit avec trois mesures phares, un changement fondamental concernant la sécurité routière dans nos villes avec des aménagements de zones de circulation particulières en agglomération :

  • l’édiction d’un principe général de prudence (le respect du plus faible par le plus fort) qui se traduit pour les piétons et les cyclistes par plus de sécurité et de confort ;
  • la création des «zones de rencontre», un concept situé entre l’aire piétonne et la zone 30, qui renvoie à une nouvelle notion de l’espace urbain destinée à favoriser la convivialité de certains lieux ;
  • l’instauration des doubles sens cyclables dans les zones 30 et les zones de rencontre.

- On dispose d’un recul de plus de 20 ans car c’est en 1992, à Graz en Autriche, que pour la première fois l’ensemble d’un centre-ville est passé en zone 30.

 

share
Icone Saint Leu Boutiques logo Instagram
Avril
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  •  
  •  
 

Mairie

52, rue du Général Leclerc

95320 Saint-Leu-La-Forêt

tous les contacts