+ - a
Vous êtes ici: Page d'accueil » Actualités » Sport et culture » Une écrivaine derrière les barreaux
share

Une écrivaine derrière les barreaux

Adoptée par des parents aimants, élevée dans un milieu bourgeois, étudiante brillante et musicienne remarquable, Albertine Sarrazin aurait dû vivre une vie tranquille et sans heurts. Et pourtant, elle se retrouve un jour derrière les barreaux d’une prison dont elle s’évade le 19 avril 1957, en sautant par-delà les remparts de la citadelle dans des fourrés. Dix mètres de hauteur et une douleur à l’astragale qui l’empêche de marcher et la fait souffrir. Cette épreuve deviendra le titre de son roman éponyme «L’Astragale» qui connaîtra un succès mondial, avec des traductions dans une vingtaine de langues. La Cavale (1965) et La Traversière (1966) sont les deux autres romans parus de son vivant.

Elle laissera de nombreuses traces de son talent également dans ses poésies, écrits et témoignages radios et télévisuels. L’écriture est une passion depuis son enfance. Elle a écrit des textes (parfois posthumes) d'une beauté et d'une profondeur stupéfiante, dont certains à l'âge de quatorze ans.

Ses livres ont touché un très vaste public par la qualité de son écriture, mais aussi parce que sa vie et son œuvre évoquent des problèmes sociétaux : l'abandon d'un enfant, l'adoption, la prise en charge des enfants surdoués, le traitement de la pré-délinquance juvénile, la justice appliquée aux mineurs, la prostitution occasionnelle, les conditions de vie dans les prisons, la réinsertion des détenus, et même la formation et la responsabilité des médecins. Des sujets universels et intemporels !

Rens. : 01 39 60 52 11

share
Août
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
 

Mairie

52, rue du Général Leclerc

95320 Saint-Leu-La-Forêt

tous les contacts