Novembre
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  •  
  •  
 

Mairie

52, rue du Général Leclerc

95320 Saint-Leu-La-Forêt

tous les contacts

+ - a
Vous êtes ici: Page d'accueil » Découvrir la ville » Histoire et tourisme » Un peu d'histoire
share

Un peu d'histoire

Au XIVème siècle, Saint-Leu est réuni au hameau voisin Calmeta. Déjà, à cette époque, la commune possède un château. Au XVIIème siècle, ce sont deux châteaux qui sont recensés sur le territoire communal. Ces deux châteaux sont acquis sous le Premier Empire par Louis Bonaparte qui décide de détruire le plus ancien, dit "château du haut". Le second subira le même sort après la mort mystérieuse du dernier des Condé en 1830.

Saint-Leu doit son nom à l’existence d’une église du XIIème dédiée à Saint-Leu qui fut archevêque de Sens en 609. Puis la Révolution aidant, la commune est rebaptisée. Nouvel état civil donc pour Saint-Leu qui prend le nom de Claire-Fontaine en référence aux nombreuses sources limpides qui sillonnent la colline.

En 1806, Taverny est accolé à Saint-Leu, les deux communes ayant fusionné. Puis, Saint-Leu s’enrichit d’un nouveau nom et, non du moindre, puisqu’elle devient, en 1852, Napoléon-Saint-Leu-Taverny, appellation qu’elle conserva jusqu’en 1870 pour reprendre alors le nom de Saint-Leu-Taverny.

Dernier rebondissement : en octobre 1915, Taverny ayant été reconnu comme indépendant, une nouvelle dénomination lui est trouvée : ce sera désormais Saint-Leu-la-Forêt.

Ceci étant, ce nouveau nom qui lui est accolé aurait pu très bien faire référence à la vigne tant celle-ci occupe une place privilégiée à Saint-Leu. N’est-elle pas, jusqu’au début du XXème siècle, la principale culture pratiquée sur la commune ? Mais, il faut dire que ce n’est pas un grand cru. Les vignerons ont pour patron Saint-Vincent de Saragosse dont la fête, le 22 janvier, est l’occasion d’annuelles réjouissances. Chaque année aussi, une chanson aux nombreux couplets donne le signal de la gaieté en célébrant bien sûr le jus de la vigne... Une vigne qui reprend aujourd’hui de la graine puisque deux cépages ont été plantés en haut de la rue de l’Ermitage au Clos Piquenot : l’un de Gamay, l’autre de Chardonnay.

Si l’histoire de Saint-Leu vous passionne, il existe aux éditions du Valhermeil, un ouvrage intitulé "Saint-Leu-la-Forêt", dont les auteurs sont Marie-Paule Défossez et Solange Bastin.

Extrait de la chanson de Saint-Vincent composée pour la fête de 1894 

Ils ont vécu à Saint-Leu-la-Forêt

Parmi les personnages célèbres qui ont séjourné plus ou moins longuement à Saint-Leu-la-Forêt, citons notamment Louis-Napoléon Bonaparte et la reine Hortense, Louis-Philippe d'Orléans ou encore Joseph Fouché.

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien

Les maires depuis 1789

Saint-Leu et 200 ans de démocratie locale

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien

share